Le site que vous visitez utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Pour en savoir plus. Close message

Essilor met son expertise de l’économie inclusive au service de la santé visuelle dans le Commonwealth

L’entreprise étendra ses modèles d’économie inclusifs et ses programmes caritatifs pour répondre aux besoins des 900 millions de personnes qui souffrent d’une mauvaise vision non corrigée au sein du Commonwealth. Elle fournira gratuitement des verres correcteurs à 200 millions de personnes vivant en dessous du seuil de pauvreté.

En avril 2018, le Queen Elizabeth Diamond Jubilee Trust a annoncé la création du Vision Catalyst Fund, un fonds de 1 milliard de dollars destiné à donner un accès à la santé visuelle à l’ensemble des populations du Commonwealth. Essilor, dont l’ambition est d’éradiquer la mauvaise vision d’ici 2050, est un partenaire stratégique de ce nouveau fonds Vision Catalyst qui rassemble des acteurs des secteurs publics et privés ainsi que de la société civile pour apporter des solutions pérennes de santé visuelle au pays du Commonwealth et du reste du monde.

Essilor s’est engagé à étendre ses modèles d’économie inclusifs et ses programmes caritatifs pour répondre aux besoins de santé visuelle des 900 millions de personnes souffrant de défauts de vision non corrigés dans les 53 pays du Commonwealth. Cela se traduira par la mise en place d’infrastructures de santé visuelle pérennes et la fourniture de verres correcteurs à 200 millions de personnes vivant en dessous du seuil de pauvreté.

Vision Catalyst Fund

Une simple paire de lunettes peut changer la vie d’un individu et lui permettre de contribuer plus activement au développement économique et social de sa communauté. Essilor déploie depuis de nombreuses années des modèles d’économie inclusifs et des programmes caritatifs destinés à apporter des solutions de santé visuelle aux personnes défavorisées. Le Groupe, qui est à l’origine du plus vaste réseau optique rural au monde, agit sur les deux leviers les plus efficaces en matière de lutte contre la mauvaise vision : l’accessibilité et la sensibilisation. Essilor a acquis une expérience unique dans le développement de modèles économiques en faveur des populations les plus défavorisées. Ces modèles ont été pensés pour des populations n’ayant pas accès aux circuits traditionnels. Ils se basent sur la formation de micro-entrepreneurs de la vision qui constituent un réseau de proximité et donnent accès à des produits innovants spécifiquement conçus pour les besoins de ces marchés.

Créer des partenariats avec des organisations telles que le Queen Elizabeth Diamond Jubilee Trust est au cœur de l’objectif d’Essilor de donner un accès à la santé visuelle aux 2,5 milliards de personnes dans le monde souffrant d’une mauvaise vision non corrigée. Les modèles d’économie inclusifs, les initiatives philanthropiques ainsi que les actions de sensibilisation d’Essilor visent à atteindre ce but. Le groupe a noué plusieurs partenariats majeurs en ce sens : le soutien du gouvernement australien pour étendre le modèle d’économie inclusif Eye Mitra au Bangladesh et une collaboration avec le gouvernement de l’État du Telangana en Inde, pour fournir des lunettes à des millions de personnes défavorisées.